Qualité de vie au travail : les 5 leçons du Danemark

Cela fait des années que le Danemark est dans le groupe de tête des pays les plus heureux dans les divers classements internationaux, comme le World Happiness Report. C’est aussi l’un des pays où les salarié·e·s sont les plus productifs / productives au monde. Loin de démentir cette supériorité, l’année de pandémie que nous venons de vivre semble donner davantage raison aux Danois·e·s. La chute du PIB y aura été bien inférieure à la moyenne européenne. On déplore moins de perte d’emplois aussi. Et malgré les difficultés, les individus comme les entreprises sortent de l’année 2020 en (relativement) meilleure santé qu’ailleurs.


1. L’équilibre entre la vie privée - vie professionnelle, c’est sacré.

À 16 heures, la journée de travail est terminée, même pour les cadres. Et non (à quelques exceptions près), on ne commence pas à travailler à 7h du matin. La norme serait plutôt 9h.


2. Pour être sain d’esprit au travail, il faut savoir rester réaliste.

Les Danois pratiquent le hygge : la capacité à se satisfaire de peu, à prendre ce que la vie vous donne, et donc à être réaliste.


Au travail cela prend deux formes:

La création d’une culture d’entreprise qui favorise la sécurité affective des individus,

Plus de réalisme dans la fixation des objectifs


3. Au travail, même les salarié·e·s sont invités à se comporter comme des artisans.

Un remarquable climat de confiance (de l’école à l’entreprise) fait que les travailleurs / travailleuses danois·e·s se voient accorder beaucoup d’autonomie au travail.


4. Au bureau et à la maison, il est bon de viser l’excellence en matière d’ergonomie.

5. Sans égalité femme / homme, pas de qualité de vie au travail !


Pour lire l'article sur Welcome to the jungle





Mots-clés :