Mais où va le coworking ?

November 4, 2019

Le coworking a bientôt 15 ans et le mouvement a bien évolué depuis la création de Spiral Muse aux Etats-Unis en 2005. À ses débuts, le mot « coworking » renvoyait à l’émergence de besoins en espaces de bureaux collaboratifs, ouverts entre indépendants ou start-ups. L’idéalisme des pionniers laisse aujourd’hui la place à une industrialisation très rapide du secteur.

...

Aujourd’hui on recherche plutôt des bureaux privatifs au sein des espaces de coworking, vus comme des prolongement de politique de flexibilisation du parc immobilier. Cette tendance est mondiale puisque désormais près de 25% des revenus moyens générés par les espaces de coworking reposent assez paradoxalement sur de la vente de bureaux privatifs.

 

 Résistance des “petits” espaces de coworking
 

Face à la diversité des demandes et types d’utilisateurs, la coexistence de plusieurs modèles d’espaces de coworking est amenée à durer.

 

Le développement du coworking dans des villes de plus petites tailles et en ruralité va contribuer à soutenir le développement d’espaces à taille humaine, fortement ancrés sur leur quartier et privilégiés par des travailleurs indépendants et des TPE.

 

Pour ces espaces la question de la profitabilité et a minima de l’équilibre financier restera l’enjeu majeur. Avec des marges de manoeuvres faibles pour optimiser les coûts (optimisation des loyers ou partenariats acteurs publics/privés, diminution des charges opérationnelles via la réduction du niveau de services ou l’ implication des utilisateurs, …) il devront assurer un niveau de revenus suffisant et stable (fidélité des utilisateurs via une excellente animation de communauté et/ou des prix compétitifs, bonne visibilité via une bonne politique de partenariats et de communication,…).

 

Le réseau de douze espaces de coworking de La Cordée avec leurs sites de petite taille et leur forte animation de communauté ou le réseau Relai d’Entreprises sont de bons exemples.

...

Quel avenir pour le travail nomade ?

 

Malgré les incertitudes sur l’évolution du marché, le coworking est là pour rester. Du côté de la demande, le coworking répond parfaitement aux besoins des entreprises – petites et grandes – pour une plus grande flexibilité immobilière. On peut se demander cependant ce qui va rester des idéaux et des valeurs fondatrices du coworking ? Les acteurs industriels seront-ils capables de se développer en préservant leur ADN sans tomber dans le « coworking-washing » ?

 

L’intégration d’un nouvel acteur « opérateur de flexibilité » entre les propriétaires et les utilisateurs finaux semble correspondre à une évolution naturelle du marché. Reste à savoir notamment comment vont se réaligner les grands acteurs du secteur et comment chacun trouvera sa place. Le terrain des grandes entreprises, très exigeantes qualitativement et qui ont besoin de réseaux forts, reste largement inexploré. Autre acteur encore absent : les pouvoirs publics, qui ne prennent pas suffisamment en compte le potentiel du secteur afin de rééquilibrer les flux et de relocaliser le travail dans les territoires. L’avenir semble radieux, mais rien n’est encore acquis !

 

Pour lire l'article

 

 

 

Please reload

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg