Exploitation et lutte des classes dans l’Antiquité

July 22, 2019

Découvrir l’œuvre de l’historien marxiste G.E.M. de Ste. Croix

 

L’historiographie de l’Antiquité, particulièrement en France, est dominée par des courants positivistes bourgeois, voire profondément réactionnaires. Si l’on connaît la révolte servile de Spartacus de 73 av. J.-C., ou encore l’épisode des Gracques au cours du IIe siècle av. J.-C., en revanche, qui connaît la guerre civile de Corcyre de 427 av. J.-C. – qui vit l’extermination quasi-complète de l’aristocratie qui régnait sur l’île –, les révoltes d’esclaves des mines du Laurion de 413 av. J.-C., au sud d’Athènes, ou encore la première guerre servile de 140 av. J.-C. en Sicile ?

 

L’existence d’une lutte des classes intense dès la plus haute antiquité est le plus souvent niée, au profit d’explications privilégiant les « grandes invasions » (version policée de la « lutte des races » ou du « choc des civilisations »). Ainsi, pour expliquer l’effondrement brutal de la civilisation mycénienne vers 1200 av. J.-C., l’historiographie bourgeoise avance le plus souvent comme explication des invasions extérieures, alors que les faits archéologiques (notamment le fait que les palais aient été systématiquement détruits et incendiés) amèneraient plutôt à privilégier l’hypothèse d’une insurrection populaire contre les couches dirigeantes de la société.

 

Dans ses écrits, Marx a toujours rappelé cette importance de la lutte des classes dans les sociétés antiques. Malheureusement, peu d’historiens marxistes se sont attachés à étudier cette période. La publication du livre de Nikos Foufas, Marx et la Grèce antique[1], est l’occasion de revenir sur le rapport qu’entretenait Marx avec l’Antiquité, et surtout de faire découvrir au lecteur francophone l’œuvre d’un des seuls historiens marxistes qui se soient penchés sur l’Antiquité, Geoffrey Ernest Maurice de Ste. Croix.

 

Cet historien, dont l’œuvre n’est malheureusement pas traduite en français, a en effet apporté une contribution majeure à la lecture marxiste de l’Antiquité avec son ouvrage monumental, The Class Struggle in the Ancient Greek World[2]. Malgré un titre trompeur, cet ouvrage couvre un champ énorme de l’histoire antique, depuis l’époque archaïque (VIIIe siècle av. J.-C.) jusqu’aux conquêtes arabes (VIe et VIIe siècles).

 

Pour lire la suite

 

 

 

Please reload

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg