Repousser l’âge de la retraite ou le mépris des dominants

La question du report de l’âge de départ en retraite est revenue en force ces dernières semaines. Le passage à 62 ans en 2010 peut alors être perçu comme une première étape permettant d’aller jusqu’à 65 ans et pourquoi pas au-delà... Plusieurs ministres sont allés en ce sens, l’OCDE y a ajouté son point de vue expert tandis que le nouveau président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux,  se prononçait clairement en faveur d’un report au-delà de 62 ans en affirmant que «dire aux Français qu'on peut continuer avec un âge légal à 62 ans, c'est aller contre le simple bon sens de la démographie.»

 

Le bon sens est toujours un argument solide. Le sens de la démographie n’est cependant pas toujours aussi simple… et ces propositions oublient un peu rapidement les toujours immenses inégalités sociales face au vieillissement et plus encore au vieillissement au travail.

 

Les données de l’enquête emploi 2017 nous donnent à voir qu’entre les cadres (4,5 millions d’actifs occupés) et les agents d’entretien (environ 1,65 million de salariés), travailler en vieillissant ne signifie pas la même chose : alors qu’environ 10% des premiers se déclarent, à 60 ans, « limités, depuis au moins six mois, à cause d'un problème de santé, dans les activités que les gens font habituellement », c’est le cas d’un tiers des second.e.s (ces salarié.e.s étant à près de 85% des femmes) (graphique 1.).


Pour lire la suite

 

 

Please reload

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg