Qui veut la peau des syndicats?


À la veille de la journée de mobilisation des retraités et des personnels des Ehpad, les syndicats sont malmenés et fragilisés par un gouvernement qui entend bien les contourner. En témoigne, l’évolution sémantique de ces dernières décennies, où l’on est passé de la négociation à la seule consultation.

Pour lire l'article