Le salaire à vie : une utopie ?

December 14, 2017

 Le contexte actuel

 

L'ensemble des salariés en France se répartissent principalement en 2 grandes catégories :

- les salariés des entreprises privées,

- les salariés de la fonction publique[1]

 

Deux caractéristiques les distinguent :

  1. Les entreprises privées sont en relation avec les banques et les marchés financiers (crédits, profits), tandis que le fonction publique fonctionne en dehors des marchés financiers[2].

  2. Les salariés de la fonction publique disposent d'un salaire à vie, tandis que ceux des entreprises privées disposent d'un salaire, jusqu'à la perte de leur emploi.

 

Réseau Salariat constate que :

  1. Les salariés de la fonction publique sont à l'abri du chômage, et qu'ils n'ont pas à affronter le marché du travail, avec toutes ses contraintes.

  2. La fonction publique peut réaliser des grands projets sans faire appel aux marchés financiers (les CHU, centres hospitaliers universitaires ont été construits grâce à la cotisation sociale).

  3. Le secteur de la fonction publique représente aujourd'hui 30 % du PIB de la France.

  4. Le secteur de la fonction publique fournit tous ces services à prix coûtant pour la nation, gratuitement pour les usagers, avec grande efficacité depuis plus de 60 ans.

 

Ce modèle de la fonction publique est en place depuis nombreuses années. Il a fait la preuve de son efficacité. Au vu de ses avantages  pour la collectivité, les salariés comme les usagers, il va servir de base aux propositions de Réseau Salariat.

 

Propositions de Réseau Salariat

  • Donner à chacun (de plus de 18 ans par exemple) un salaire à vie.

  • Réaffecter le profit des entreprises privées à une caisse d'investissement afin de les faire fonctionner à prix coûtant.

 

Salaire à vie

 

Aujourd'hui les entreprises versent les cotisations sociales à la Caisse de sécurité sociale, qui verse un salaire par exemple à l'infirmière. Nous proposons de généraliser ce mécanisme.

Les entreprises privées verseraient les sommes consacrées aujourd'hui aux salaires et cotisations sociales à une caisse des salaires. Elles ne verseraient donc plus directement de salaire à leurs employés.

C'est la caisse des salaires qui verserait un salaire à tous les plus de 18 ans.

Nous proposons que les salaires s'échelonnent de 1500€ à 6000€ net.

 

Comment financer ?

Aujourd'hui le montant total des salaires net et des cotisations sociales  est de 1200 milliards €.

Notre proposition de donner un salaire à tous les plus de 18 ans, c'est à dire à 50 millions de personnes reviendrait à une somme tout à fait similaire (salaire moyen de 25 000 €/an[3] x 50 millions de personnes = 1250 milliards €).

 

 

Caisse d'investissement

 

Un mécanisme similaire à celui de la caisse des salaires peut être envisagé pour les investissements dans les entreprises. Le profit de chaque entreprise est versé dans une caisse d'investissement.

Cette caisse subventionne les projets, évitant ainsi le recours au crédit.

Il n'y a donc plus de crédits, de remboursement et d'intérêts.

 

Claude Kintzig

 

 

Notes

 

[1] Qui comprend la fonction publique d'état (FPE) 50 % des effectifs, la FP territoriale : 30 % des effectifs, et la FP hospitalière 20 % des effectifs.

 

[2] La fonction publique est financée par la cotisation sociale et l’impôt.

 

[3] C'est le salaire moyen en 2014 (2100€ *12). Rappel le salaire médian est de 1700€

 

 

Références

 

Liens

http://www.reseau-salariat.info : information sur Réseau Salariat

 

Livres

L'enjeu des retraites : Bernard Friot

Puissance du salariat : Bernard Friot

Émanciper le travail : Bernard Friot

L'enjeu de la cotisation sociale : Christine Jakse

 

 

 

 

Please reload

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg