• ASAV

Pour sauver des vies : payer les cotisations maladies

Lors de son allocution télévisée du jeudi 12 mars 2020, Emmanuel Macron invitait les employeurs à ne pas payer les cotisations en mars. Seront-elles reportées ou annulées ?


Dans tous les cas, il s’agit d’une erreur très grave.


Rappelons la situation avant le covid-19 : entre autres problèmes, les salarié.es des hôpitaux étaient déjà en sous-effectif, avec des conditions de travail dégradées et donc des soins qui ne sont plus assurés aussi bien qu’ils et elles le voudraient.


Des comités de mobilisations, des grèves existent à travers tout le pays dans différents services des hôpitaux, notamment aux urgences.


Toutefois, les services de soin étant assurés, ces mobilisations et grèves ne trouvent pas le même écho dans les médias et dans l’opinion public, qu’une grève des dockers, de la SNCF, de la RATP ou de celles et ceux qui travaillent dans les raffineries.


Et ces mobilisations n’ont pas été suffisamment prises au sérieux par les gouvernements successifs, et celui-là en particulier. Ce qui empêche les soignant.es d’aborder la crise qui s’annonce avec la sérénité nécessaire. Ils craignent, en effet, que les salaires ne soient toujours pas à la hauteur de la crise annoncée, à une période où nous allons en avoir besoin d‘un grand nombre de soignant.es, tout en prenant en compte leur sécurité. (cf. émission d’arrêt sur images du 13 mars, Coronavirus, on doit se préparer à l’ouragan)


Car, qu’est-ce qui finance les salaires des soignant.es ?


La ligne « cotisation maladie » que vous voyez apparaître sur votre fiche de paie.


Pour lire la suite




Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg