• ASAV

Ouvertures

Il n’y a pas de plan tout armé. Il n’y a que des exercices de méthode, et de conséquence.

...

Or nous disposons d’un point de départ très assuré : le capitalisme détruit les hommes, et il détruit la planète

...

Nous en tirons immédiatement les impératifs directeurs d’une autre organisation sociale :


1) dans le processus nécessairement collectif de la reproduction matérielle, les individus sont convoqués en égaux : ils n’ont pas à être soumis à des rapports de subordination hiérarchique qui les maltraitent;

2) une organisation sociale digne de ce nom se donne pour devoir de relever chacun de l’inquiétude de subsistance et de lui garantir,dans des conditions collectivement déterminées, la plus grande tranquillité matérielle sur toute la vie;

3) la production globale, si elle est nécessaire, est décrétée a priori ennemie de la nature, donc subordonnée, dans cette mesure, à de rigoureux compromis, ce qu’on exprimera autrement en disant que l’activité économique doit tendre à sa propre minimisation relative.

...

L’intersection entre l’ensemble des principes et celui des contraintes est loin d’être vide. On y trouve (au moins) la proposition de Bernard Friot.

...

La proposition de Friot est macroscopique, ce qui signifie que ce à la hauteur de quoi elle se porte, c’est la division du travail — la question délaissée des solutions localistes. On pourrait dire aussi : la question du mode de production, mais en prenant la catégorie au sérieux, c’est-à-dire en un sens marxien : il y a mode de production quand une organisation collective est capable, non seulement de produire (trivialement…) mais de produire ses moyens de production

...

Or la question de la division du travail est macrosociale. Ergo, toute proposition d’alternative au capitalisme doit se porter à l’échelle macrosociale, ou bien se résigner à n’occuper que les marges — et laisser le gros milieu en l’état.


Cependant, que l’alternative au capitalisme — on l’appellera désormais génériquement «communisme» —, ait impérativement à se situer à l’échelle macrosociale ne signifie en rien qu’elle doive n’être préoccupée que d’elle. L’exclusivité du macrosocial débouche nécessairement sur celle de l’État, lieu institutionnel unique où le macrosocial s’exprime et se totalise.

...

Salaire à vie et conventionnement


La cotisation générale, c’est le point de départ et le cœur même de la construction. L’intégralité de la valeur ajoutée des entreprises est apportée en ressource cotisée à un système de caisses qui va en effectuer la redistribution. En premier lieu sous la forme du salaire, attaché à la personne même, donc détaché de l’emploi. L’emploi est une catégorie capitaliste. Qui suspend la rémunération, donc la vie matérielle, des individus à un lieu fantastique, nommé «marché du travail», transfiguration impersonnelle d’un lieu réel : l’arbitraire patronal.

...

Mais Friot ne s’est pas arrêté au «salaire à vie». Plus l’idée originelle se développe plus elle étend sa cohérence d’ensemble dans de nouvelles directions. Le deuxième coup de génie, c’est le conventionnement. Une partie du salaire est versée en monnaie sur un compte ordinaire, une autre sur une carte — une carte Vitale étendue! — qui ne peut être utilisée qu’auprès d’un certain nombres de producteurs agréés

...

Si bien que les individus ont accès à trois sortes de consommation : la consommation privée libre; la consommation privée «encadrée», celle qui est permise par la carte Vitale étendue et «dirige» la demande vers des offres conventionnées, c’est-à-dire conformes à une norme politique de non-nuisance, donc soustraite aux dégâts d’indifférence des productions capitalistes; enfin la consommation socialisée gratuite (santé, éducation) dont le champ pourrait être étendu (transports, logement).

...

Malheureusement ... le capitalisme n’est pas «sport» ... il regroupera ses forces pour écrabouiller tout ce qui montrera quelque chance de s’y opposer.

...

De transition, il n’y aura que la «grande», ou pas de transition du tout. Bien sûr il est de la prime importance de nous activer déjà de l’intérieur pour faire notre pelote : vertu préparatrice des vacuoles de possible qui, dès maintenant, se donnent vie localement. Mais en sachant qu’à un moment, c’est en passant par le dehors qu’il faudra renverser tout le dedans — à l’intérieur duquel, en fait, il y a trop peu de possible. Le grand possible, c’est le dehors : c’est ça l’idée en matière de transition.

...

Le «déjà-là» de Bernard Friot (la cotisation sociale et le salaire à la qualification sont déjà là, depuis 1946, il ne tient qu’à nous d’en percevoir toute la portée historique et de la faire croître) est un argument à la fois très fort et limité.

...

Le «déjà-là» en effet a cru pendant trente années (1945-1975) exceptionnelles, peu extrapolables, d’ailleurs depuis lors (quarante-cinq ans…), il est devenu (dans le meilleur des cas) un «pas-plus-loin». Il faudra un événement politique considérable pour lui faire retrouver le sens de la marche. Un événement de type « transition ». « Petite » dans le scénario le plus économe, mais en ayant à l’esprit qu’elle risque fort de mal tourner et, sauf à échouer, de devoir muter spontanément en « grande ».


Mais alors, si la « grande » doit in fine être activée, pourquoi ne pas commencer directement avec elle ?


Pour lire l'article sur Le Diplo







Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg