• ASAV

Les classes moyennes, grandes oubliées du logement

Ces dernières années, pour faire face aux difficultés de logement des classes moyennes dans les agglomérations, des outils aussi prometteurs qu'innovants ont vu le jour. C'est l'exemple du logement intermédiaire, destiné aux ménages pour lesquels le marché privé est trop cher, mais qui ont des revenus trop élevés pour prétendre à un logement social. Une solution encore trop peu exploitée. Agissons donc pour construire plus de logements intermédiaires et permettre à toutes les familles de vivre dans un logement de qualité. Par Hervé Legros, PDG et fondateur du groupe Alila.


C'était il y un an. Dans les territoires, délaissés par tous, un mouvement spontané sans précédent de contestation se levait contre la hausse des prix du carburant et la vie chère. La colère des classes moyennes est celle des Français qui ne s'en sortent plus et qui sont venus l'exprimer avec fracas dans les rues de Paris et dans les métropoles régionales où le coût du logement n'a de cesse d'augmenter.

Mais on ne peut pas évoquer la crise du pouvoir d'achat en France sans s'intéresser à la question centrale - mais trop souvent oubliée - du logement. Pour des millions de Français, accédants ou locataires, la hausse ininterrompue du coût du logement est une plaie ouverte qui pénalise trop fortement le budget familial. Il y a quelques semaines, une étude Elabe pour le groupe Alila révélait que six locataires sur dix dépensent un tiers ou plus de leur budget pour leur loyer. Qui peut trouver ce chiffre raisonnable ?


Pour lire la suite sur La Tribune




5 vues

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg