• ASAV

« Le logement au cœur du défi social à relever »

Notre commentaire : Si l'accession à la propriété reste un objectif pour certains, le prendre pour une finalité susceptible de résoudre les inégalités et le mal logement, c'est se méprendre. Les 65% de propriétaires français sont en réalité pour beaucoup propriétaires de leur emprunt bancaire. Le droit au logement, comme droit à la ville et droit à la vie digne, ne peut se conquérir qu'en consacrant l'usage du logement à travers un statut de l'habitant, équivalent de son statut de producteur en matière de travail : locataires ou propriétaires d'usage constituent une même classe contre la propriété lucrative des investisseurs.



La crise sanitaire va entraîner une crise économique d'une rare intensité. Le premier Ministre a annoncé, lors de sa conférence de presse du 19 avril, qu'en 2020, la France allait connaître une récession de 8 % ce qui se traduira, très probablement, par une hausse du chômage.

...

La crise du logement est une donnée récurrente de la vie publique depuis trop longtemps ... Ainsi, selon la Commission des comptes du logement, la part des dépenses, dans le budget des ménages, consacrée au logement à plus que doublée en 60 ans passant de 11% à 27%, alors même que le poids des dépenses consacrées à l'alimentation a été divisé par deux sur la même période.

...

Pour expliquer cette situation qui enferme plus de 15 millions de personnes dans des situations tragiques, on peut avancer trois raisons. D'abord, la hausse des dépenses courantes des occupants : + 188 % depuis 1990, soit une augmentation moyenne annuelle de près de 7 %. Selon l'Insee, c'est notamment le cas des loyers dont l'indice a grimpé de plus de 78 % depuis 1990. Ensuite, la hausse des dépenses d'investissement (acquisition des logements et des terrains à bâtir mais aussi coût des travaux d'entretien et de rénovation) qui ont progressé de 114 %, soit une hausse annuelle de 4 %, depuis 1990. Enfin, le décrochage du pouvoir d'achat qui, depuis 1960, ne cesse de régresser.

...

Viser 70 % de propriétaires d'ici à 10 ans


Aujourd'hui, la France ne compte que 58 % de propriétaires ce qui reste, pour de nombreux spécialistes, un chiffre très faible comparé à nos voisins ... Affichons notre volonté d'atteindre le seuil de 70 % de propriétaires d'ici à dix ans (moyenne de l'OCDE). Offrons la possibilité, même aux plus modestes, de réaliser le rêve de la propriété ; ce qui donne, aussi, à chacun un capital qui pourra le protéger des aléas de la vie.

...

En favorisant l'accession à la propriété notamment pour nos concitoyens les plus modestes. Eux qui passent, trop souvent, toute leur vie dans le parc social de collectivités et autres bailleurs sociaux (on compte 23 % de retraités vivant en HLM). Ce parc accueille, dans ses 4,6 millions de logements, 10 millions de nos compatriotes dont plus de 30 % pour les seuls Quartiers politiques de la ville pour un loyer moyen estimé à 400 euros mensuels. Considérons alors que ce loyer, versé sur une durée moyenne de quinze ans, représente un apport en capital en vue de l'acquisition du logement occupé.

...

Une politique d'encouragement fiscale


Ceci favoriserait, sous certaines conditions de durée d'occupation un bon moyen pour développer une véritable « démocratie de propriétaires », créant un effet de richesse dans les couches les plus modestes de la société qui disposeraient, dès lors, d'un capital transmissible pouvant bénéficier d'avantages fiscaux qu'il faudrait déterminer avec soin.

...

La République doit répondre au défi social qui est désormais devant elle. La crise sanitaire que nous traversons fait peser une menace réelle sur notre modèle social et politique et, au-delà de la nécessaire relance économique qu'il faudra conduire, nous devons prendre le virage d'un renouveau de la citoyenneté en favorisant l'accès à la propriété de plus modestes. La France a besoin de construire un nouveau pacte social fondé sur plus de justice, il s'agit de l'essence même de notre République.


Pour lire l'article sur La Tribune


Complément de lecture: « Des gens normaux doivent pouvoir habiter en ville pour des loyers normaux. » Les citoyens en première ligne de la révolution du logement à Berlin



Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg