• ASAV

La privatisation d’ADP bloquée par le Covid-19

Avec la pandémie de COVID19, les cours de la Bourse plongent et les analystes prédisent une perte de chiffre d’affaires allant de 63 à 113 milliards de dollars pour le secteur du transport aérien dans le monde (son chiffre d’affaires était de 838 milliards en 2019).

...

Mais, même avant le coronavirus, le gouvernement ne semblait pas pressé de lancer le processus de privatisation.

...

Avec plus de 1,1 million de personnes ayant réussi à déposer leur formulaire sur le site officiel, la sanction est sans appel : il y a un profond rejet populaire de cette privatisation. Et clairement, Macron ne veut pas provoquer un nouveau motif de colère sociale alors que sa contre-réforme des retraites est toujours contestée par une majorité de la population.

...

Le gouvernement, qui se gausse des débats démocratiques, préférant des mises en scène autocratiques de Macron, a tout fait pour censurer toute confrontation sur cette question.

...

Aucun débat parlementaire, qui aurait pu avoir un fort écho médiatique, mais pas plus de débat ou même d’enquête, de reportage, dans le riche réseau des chaînes d’informations, toutes dévouées au néolibéralisme capitaliste.

...

Dès lors, la mobilisation pour le référendum ne pouvait dépendre que de l’énergie de militantEs, les mêmes qui sont plongéEs depuis 5 mois dans la bataille pour défendre le système des retraites.


Désormais, la loi PACTE peut s’appliquer dans sa totalité, avec la possibilité pour l’État de vendre ses participations dans ADP, mais l’opposition politique demeure et sur cette question aussi, le gouvernement est minoritaire.


Pour lire l'article du NPA





Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg