• ASAV

Face au désastre global, construisons un « double pouvoir » Le Covid-19, le nom de la globalisation

Le Covid-19 est l’une des terribles conséquences, avec le réchauffement climatique, de ce dispositif mondial de « distanciation »  des rapports de production mis en place à la fin des années 1970.

...

L’étincelle mettant « le feu à la plaine » aurait pu être une crise financière ou une guerre régionale de grande ampleur. Ce fut une crise sanitaire, que beaucoup craignaient d’ailleurs depuis l’épisode du SRAS en 2002-2003, en Chine également. Mais cette crise particulière est d’autant plus terrible que rien n’était prévu pour y faire face. Aucune stratégie, aucune tactique n’était programmée.

...

Le monde d’aujourd’hui n’est pas né de nulle part : ...vers la fin des années 1970, le capitalisme financier international a passé un accord, un deal historique, avec la Chine populaire de Feng Xiaoping : la classe ouvrière mondiale serait donc à partir de cette période progressivement décentralisée et cantonnée sous contrôle autoritaire en Asie, bien loin des métropoles occidentales pour éviter les confrontations violentes ayant amené Mai-68 en France ou le « Mai rampant » italien.

...

Après quatre siècle d’évolution et de mutation, le capitalisme en est arrivé à son stade ultime, la financiarisation mondialisée. ...la seule chance de survie du capital.

...

Il faut bien comprendre que pour le moment le capital mondialisé ne dispose pas de plan B. Désemparé, il peut se montrer extraordinairement dangereux.

...

Ne nous y trompons pas, même si la crise sanitaire proprement dite est jugulée en quelques mois (en étant très optimiste), ses conséquences seront ravageuses, en particulier pour les classes populaires.

...

Dans cette situation historique, il n’y a que deux voies, ou bien la mutation du capitalisme vers une barbarie totalitaire pour défendre son dispositif coûte que coûte, alors que celui-ci a fait défaut de manière définitive, ou bien les forces populaires ont la capacité de le renverser.

...

Devant l’incurie des gouvernants pour les petits problèmes comme pour les énormes catastrophes, il faut que dans les prochains mois et les années, émerge enfin un « double pouvoir ». Tant sur le plan sanitaire, alimentaire, scolaire, logistique, entrepreneurial, sécuritaire, etc, il faut que se construisent patiemment et rigoureusement des initiatives concrètes et pertinentes permettant aux citoyennes et citoyens de… tout simplement « s’en sortir ! » au quotidien dans le marasme à venir.


Pour lire l'article de Philippe Hervé sur ReSPUBLICA




Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg