• ASAV

Fin du monde, fin du mois même combat !

Commentaire d'ASAV: la plupart des mesures proposées sont générales et ne peuvent que remporter l'adhésion. Cependant, plutôt que de taxer le capital, ce qui le légitime et nous en rend dépendant, il nous paraît préférable de chercher à augmenter la part de la rémunération du travail et le pouvoir des salariés dans les entreprises, afin de diminuer les profits des propriétaires/actionnaires et leur pouvoir; le but final étant évidemment de reprendre le pouvoir sur la production pour en modifier complètement l'objectif et les modalités. Pour ce faire, nous proposons une mesure concrète: un premier niveau de Salaire inconditionnel (PNSI) à hauteur du SMIC à partir de 18 ans, non cumulable avec les revenus existants, et versé par la Cotisation sociale.



S’inspirer ... des pensées de Karl Marx et Friedrich Engels donne des outils pour imaginer et construire ensemble une société émancipatrice respectueuse à la fois des grands équilibres écologiques planétaires et assurant une réelle justice sociale.


La privatisation des biens communs doit être remise en cause

...

Du rôle du droit : droits formels et droits réels ne s’opposent pas

...

De la servitude volontaire

...

De la valeur d’usage et de la valeur d’échange : but final de l’économie ?

...

Un objet vaut en raison de son usage, de son utilité. Ce qui est produit en plus et qui sera vendu servira à acheter d’autres objets. Ces objets produits en surplus auront donc une valeur d’échange avec comme point commun à tous ces objets pour évaluer le prix : le travail nécessaire à leur production.

...

Production et consommation


Il faut distinguer la production ou l’offre qui ont pour finalité de donner toutes ses chances à l’accomplissement humain et le productivisme qui n’a d’autres visées que le profit de ceux qui développent la production par soif d’enrichissement personnel.

...

Externalisation des coûts sociaux et environnementaux


Le coût de la production capitaliste n’est pas totalement assumé par l’entrepreneur. La part non assumée ou externalisée est prise en charge ou supportée par un tiers :

  • par l’ouvrier qui n’est payé que pour l’utilisation de sa force de travail et non pour la plus-value qu’il génère. Il supporte la maladie, la fatigue, les jours de repos, les frais médicaux qui en résultent ou la société si un système de protection sociale existe ;

  • par la nature en cas de pollution ou de conséquences délétères pour les grands équilibres écologiques planétaires.

La puissance publique, donc l’ensemble des contribuables, prend en charge ces coûts. Cette prise en charge peut être considérée comme de l’assistanat aux propriétaires des entreprises surtout quand ils échappent en tout ou partie aux impôts au travers de l’« optimisation fiscale » ou de la fraude fiscale.


Exploitation de l’être humain et épuisement de de la terre

...

L’être humain dans toutes ses dimensions


Dans le système capitaliste, l’être humain pluridimensionnel que devrait promouvoir tout humanisme progressiste est réduit à sa force de travail.

...

Règle verte : pas d’alternative

...

Donner du sens à la vie


Ainsi que Karl Marx et Friedrich Engels l’affirmaient en leur temps, les loisirs de qualité comptent plus que la consommation frénétique d’objets superflus une fois les besoins essentiels et nécessaires satisfaits.

...

Le capitalisme est incompatible avec la préservation de la nature


La notion de « capitalisme vert » est une illusion tout comme un « capitalisme social ».

...

Construire ensemble le monde d’après : « Fin du monde, fin du mois même combat ! »

...

Répondre aux urgences sociales, écologiques et démocratiques

...


Pour lire l'article de Philippe Duffau sur ReSPUBLICA



Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg