• ASAV

Assurance chômage : le gouvernement prêt à réviser sa copie face à la crise

Le gouvernement se prépare à revoir sa réforme controversée de l'indemnisation du chômage, qui doit entrer en vigueur le 1er avril et concerne en premier lieu les travailleurs précaires, les plus susceptibles d'être touchés par les conséquences du coronavirus.


Sans remettre en cause sur le fond "une très bonne réforme", la ministre du Travail a reconnu "un contexte nouveau" qui va la conduire à prendre "la mesure la plus efficace pour les travailleurs précaires", d'autant plus que ceux-ci sont nombreux dans les secteurs les plus touchés par la crise, comme le tourisme, la restauration ou l'événementiel.

...

Le premier volet de la réforme est en vigueur depuis novembre, avec notamment un durcissement de l'ouverture des droits (avoir travaillé six mois sur les 24 derniers contre quatre sur 28 auparavant) et de leur rechargement (passé d'un mois à six mois de travail).

...

Mais le second volet est de loin le plus impactant car il modifiera le calcul de l'allocation chômage pour les personnes dont la fin de contrat de travail interviendra après le 1er avril. Aujourd'hui, la base de cette allocation (le salaire journalier de référence) est calculée en divisant la somme des rémunérations perçues dans les 12 mois précédant la fin du contrat par les seuls jours travaillés pendant cette période. À partir du 1er avril, cette somme (calculée non plus sur 12 mais 24 mois) sera divisée par l'ensemble des jours, travaillés ou non, entre le début du premier contrat et la fin du dernier. Mécaniquement cela fera baisser l'allocation, parfois de manière très importante.


Pour lire l'article de La Tribune




19 vues

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg