• Latifa Oulkhouir, Héléna Berkaoui, Bondyblog

Au féminisme de nos mères


Si la fête des mères a été créée aux Etats-Unis au début du XXème siècle, elle a été remise au goût du jour par Pétain avec un dessein loin d'être féministe. Il s'agissait de célébrer les utérus plus que les femmes. Aujourd'hui, le BB a décidé de s'en servir pour célébrer les mères, celles que l'on croit soumises mais qui sont en réalité, de vraies féministes.

A celles que l’on dit dociles

Elle seraient soumises, les mères de la rive sud de la Méditerranée. Elles seraient silencieuses, dociles. Pas féministes pour un sou. J’ai grandi au milieu de certaines d’entre elles. Et je n’ai rien vu de cela. Je n’ai pas vu de révolte non plus, non. Mais j’ai compris la malice, l’ingéniosité de leurs stratégies pour s’affirmer alors même que, trop souvent, on ne leur a appris qu’à sa cacher.

Ici, j’ai vu des femmes qui ne connaissaient rien à la France y élever leurs enfants d’une main de maître et dans un silence sans plainte. Je les ai vues gérer le quotidien avec plus de rigueur que n’importe quel comptable aguerri. J’ai vu des femmes illettrées se battre pour passer leur permis financé avec des petits boulots effectués ici et là et gagner un peu plus d’indépendance, n’en déplaise aux maris. J’ai admiré celles qui se sont élevées contre des pères défaillants pour donner le meilleur à leurs enfants. J’en ai vu renoncer à leur vie de femme pour être perçues comme des hommes. J’ai entendu le souffle coupé de celles qui se sont mises à apprendre à lire bien après l’enfance.









Pour lire la suite


#Femmes

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg