• Damien Astier

VILLE ET CAPITAL(E) - Logement, urbanisme, foncier, propriété, marché, spéculation : les maux et les


Mise en contexte

La Ville, a fortiori dans sa version métropolitaine, est un lieu de concentration humaine. C'est-à-dire d'abord un lieu, un espace géographique avec ses caractéristiques morphologiques et climatiques. Ce lieu a une histoire, un passé, un passif avec l'homme : ce dernier l'a colonisé, bâti, habité, pollué, embelli, dénaturé, renaturé, connecté à d'autres villes et territoires. L'homme s'est approprié un morceau de territoire et l'a façonné au gré de ses besoins d'abord, puis de ses envies, puis des exigences qu'un système socio-économique de plus en plus complexe et élargi impose à sa survie.

La Ville n'est ainsi pas un organisme fermé, ni un système auto-régulé, mais un effet – le produit, la sécrétion(1) – d'un groupe humain soumis à des pressions de nécessité et à une infinité de facteurs extérieurs liés à son environnement socio-culturel, qui font « système ». La Ville contemporaine, dans nos pays dits développés, est ainsi nécessairement mise en forme par le système socio-économique qui l'englobe, désormais mondialisé : le capitalisme(2) dans sa version néolibérale actuelle.

Dès lors, comment guérir la Ville des infirmités dont souffre ce système si fascinant et si décrié qui la produit, au premier rang desquelles « offrir un toit à ceux qui l'habitent » ?

En France, des dispositifs(3) collectifs performants et non marchands ont été créés pour répondre aux principaux besoins des citoyens, à travers la socialisation de la valeur d'une part, et sa mutualisation par l’impôt d'autre part. En revanche, ces dispositifs n'ont concerné que très marginalement la sphère du logement, sous l'impulsion du patronat en des périodes de crise d'offre et de salubrité pour les travailleurs : création des HBM financés par la Caisse des Dépôts en pleine révolution industrielle (1894) qui connaîtront deux élans successifs après chacune des guerres et deviendront les HLM en 1950, et instauration de la Participation des Employeurs à l'Effort de Constructions (PEEC) en 1953 (ex 1% patronal devenu Action Logement 4) assis sur une cotisation des entreprises, pour ne citer que les mesures massives et durables contestant au marché son hégémonie dans le domaine.

Pour lire la suite

#Logement #Capitalisme #Libéralisme #Métropoles

260 vues

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg