• Lorène Lavocat (Reporterre)

L’effondrement de la biodiversité met en péril l’alimentation mondiale


Un rapport de l’Organisation mondiale pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) fait le constat alarmant que la perte de la biodiversité fragilise la capacité des humains à se nourrir. Garantir les droits collectifs des communautés paysannes sur les semences et les races d’animaux permettrait d’endiguer cette disparition.

Et si la sixième extinction de masse se passait dans nos assiettes ? C’est le constat alarmant que dresse l’Organisation mondiale pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) dans un « état du monde » publié ce vendredi 22 février. « La biodiversité, qui sous-tend nos systèmes alimentaires, à tous les niveaux, est en déclin dans le monde, avertit le rapport. Une fois perdues, les espèces de plantes, d’animaux et de microorganismes qui sont critiques pour nos systèmes alimentaires ne peuvent être récupérées. L’avenir de notre alimentation est donc gravement menacé. »

Voilà qui a le mérite d’être clair. Pour arriver à cette conclusion, l’organisation onusienne a compilé et recoupé les informations recueillies par plus de 90 pays. « Ce travail nous a pris plus de cinq ans, confirme Julie Bélanger, coordinatrice du rapport. La FAO avait déjà réalisé des évaluations mondiales de l’état des ressources génétiques chez les plantes, animaux domestiques, ressources forestières et aquatiques mais il n’existait aucun regard global sur l’ensemble de la biodiversité liée à l’alimentation. » Au bout du compte, cet état des lieux mondial s’intéresse à tous ces êtres vivants, de la bactérie au palmier en passant par la vache, qui contribuent à la production agricole.

Pour lire la suite

#Ecologie #Alimentation #Multinationales

1 vue

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg