• ASAV

Mélenchon parle du salaire à vie


Invité dans l'Émission « questions politiques » du 11. 12. 2016 sur France Info, Jean-Luc Mélenchon répond à une question sur le Revenu universel et le Salaire à vie :

Anne (Auditrice) : Bonjour, bonjour Monsieur Mélenchon. Voilà je voulais vous demander si vous avez l’intention de créer le revenu universel ?

Jean-Luc Mélenchon : Non Madame, je ne le ferai pas. Il y a sur le revenu universel beaucoup de positions – différentes j’en conviens – entre celle de Monsieur Bernard Friot qui est certainement la plus aboutie et la plus construite, mais qui suppose une socialisation totale de la plus-value et qui organise la manière avec laquelle elle se répartit entre les producteurs qu’ils soient au travail ou qu’ils soient au repos ; et puis il y a d’autres positions, tout le long échelonnées entre cette position et puis la position des libéraux qui appellent revenu universel le fait qu’ils regroupent tous les minima sociaux en un, et disent aux gens, ben prenez ça, puis fermez-là parce que maintenant vous avez un revenu, vous allez vivre avec ça ! Et puis, entre les deux, il y a des positions intermédiaires. J’observe que, entre la position de Monsieur Friot qui garantit sur la base de la qualification un salaire, qui est un salaire que l’on soit en activité ou au repos, mais encore une fois je l’ai dit qui nécessite la socialisation totale de la plus-value et les autres…

Arnaud Leparmentier (Le Monde) : Vous n’êtes pas pour la socialisation totale de la plus-value ? JLM. : Non, non clairement, je le dis…

AL : Vous êtes pour l’économie de marché, euh…

JLM : Attendez ! Je ne vois pas comment je mettrais ça dans un programme sur 5 ans… on n’en est pas là aujourd’hui. Alors je termine : et les autres, quand je regarde le revenu minimum qu’ils proposent, ben réellement il y a de quoi discuter, parce qu’il n’y en a pas un qui arrive au-dessus ou au seuil de pauvreté…

AL : 400 Euros ça coûte 400 milliards, donc c’est très cher ce revenu universel…

JLM : Attendez ! Le revenu… C’est pas le problème du coût, tout ça, ça se discute, les coûts… c’est pas l’argent le plus difficile, l’économie

Carine Bécard (France Inter) : un petit peu quand même…

JLM : Non, l’économie c’est une grande tuyauterie… Euh, des sommes circulent, elles correspondent à des biens matériels, ou bien ils ne s’y trouvent pas et on a du crédit et ils l’anticipent, voilà… Donc ce n’est pas ça le sujet. Le sujet c’est : est-ce que nous sommes d’accord pour décréter par exemple que tous les Français auraient 534 Euros par mois comme le propose mon camarade Benoît Hamon, sachant que c’est en-dessous du seuil de pauvreté. Donc comment on va d’en-dessous du seuil de pauvreté à un revenu minimum décent – c’est par pour rien qu’il y a un Smic qui existe – sinon en allant travailler. Donc on est en train d’inventer un RSA socle plus développé qui permet à l’employeur de dire : bien, je te paie moins puisque de toute façon tu touches ton revenu minimum, voilà !, Donc, je crois qu’il faut faire très attention, cette formule n’est pas au point, j’accepte qu’on en discute, qu’on en discute à fond, mais avec la loyauté de dire ce qu’on est en train de faire et pas de proposer comme revenu minimum quelque chose qui est en-dessous du seuil de pauvreté, en-dessous du minimum vieillesse, en-dessous du minimum de l’allocation handicapé adulte. Je trouve que ce n’est pas sérieux, c’est en quelque sorte, euh, fasciner les gens et semer des illusions qui se seront ensuite destructrices pour eux.

Pour voir la vidéo, cliquer sur l'image


0 vue

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg