• Pierre Florent

Le baptême du feu


Dimanche 10 avril 2016, les Nuits Debouts ont le vent en poupe. Réseau Salariat est appelé à participer et à co-animer, place de la République, une journée thématique « Travail, Salaire à vie, Revenu de base » impulsée par un certain Tom. Je dis co-animer car le Mouvement Français du Revenu de Base (MFRB) est évidemment de la partie.

Tom avait convié la veille, des représentants de RS et du MFRB pour convenir d’un programme. Verdict : une introduction en deux parties, la première par une représentante du MFRB, la seconde par Benoit Borrits (deux fois dix minutes) suivi d’une présentation du MFRB par Baptiste Mylondo et du Salaire à Vie par Stéphane, d’une vingtaine de minutes chacune. Tom a enfin animé une discussion entre Stéphane et Baptiste pendant à peu près un quart d’heure.

Mais ceci n’était qu’un hors-d’œuvre, puisque jusque-là, l’audience s’est retenue et n’a pas encore pu faire part de ses interrogations ! Le format qui a été choisi pour canaliser le flot des questions est celui de petits groupes, des ateliers, dans lesquels RS et le MFRB sont représentés.

Les groupes se forment et me voilà donc, place de la République, avec une petite dizaine de camarades de RS, prêts à fouler le sable de l’arène…

Je livre dans l’extrait de mail ci-dessous mon impression et mes conclusions personnelles sur cet après-midi.

Je vous écris pour partager mon impression sur ce qui s’est passé à république ce dimanche après-midi, et plus particulièrement sur les ateliers qui ont suivis les interventions plus « formelles » (encore merci à Stéphane sur ce point d’ailleurs !) Donc pour le contexte, suite aux interventions sur la scène principale, 2 groupes de discussions se sont formés en retrait pour répondre aux questions. Il y avait, par groupe, 3-4 personnes de RS et 3-4 personnes du MFRB. Il y a eu une première partie où RS et MFRB répondait tour à tour aux questions qui leur étaient posées, puis une phase plutôt discussions entre tous (mais sollicitant souvent RS ou MFRB). Ensuite, mais je ne pourrais pas en parler car je suis parti, il y a eu un débat mouvant. Pour ma part, j’ai été très heureux d’y participer (ce qui se passe à république est toujours aussi enthousiasmant !) mais j’ai aussi été frustré de cette expérience (ce qui ne m’empêche pas de vouloir recommencer bien au contraire !). Frustré d’un point de vue personnel d’une part : je n’ai pas été satisfait de mes interventions (surtout sur la forme mais aussi sur le fond). Et d’autre part d’un point de vue collectif : je ne pense pas qu’on ait donné l’impression de connexion entre nos interventions, et ne connaissant pas les domaines de prédilection de chacun(e) difficile de distribuer la parole entre nous, de la meilleure manière.

De cette frustration, je compte bien extraire quelque chose de constructif ! Ce que j’ai vu, et dont j’étais déjà certain, c’est qu’on a tous des choses à s’apprendre mutuellement : de la connaissance brute, des angles d’approche de sujets spécifiques, des exemples parlants, etc. J’ai aussi constaté qu’on ne se connaissait pas assez. Je ne parle pas d’un point de vue personnel (libre à chacun !) mais de la façon dont chacun s’approprie les thèses de RS. Dernier aspect, ce n’est pas parce qu’on est convaincu du bienfondé de ce qu’on dit, qu’on le dit bien ! Ces 3 points, on a pu les éprouver un peu cet après-midi, mais attendre des évènements comme ceux-ci (avec du public et des contradicteurs) pour le faire, c’est dommage. Voire dommageable, vous trouvez pas ?! Donc ce que je vous propose c’est de s’entrainer ! Au final, pour échanger, se connaitre et s’entrainer à prendre la parole, on a juste besoin d’être quelques un(e)s et d’une salle où on s’entend ET C’EST TOUT ! Donc des moyens très limités pour des bénéfices assurés ! (on dirait presque une pub pour des placements financiers !) Chacun peut proposer, à tout moment, de se rencontrer pour une soirée, avec ou sans thème juste pour qu’on puisse s’auto former ! Je vois cette forme de rencontre tout à fait complémentaire de celles, plus formelles, avec des intervenants et un thème. Et je vais évidemment lancer le mouvement : Qui serait dispo ce mercredi en début de soirée?! En tout cas, à bientôt pour de nouvelles aventures !

Pierre-Florent

PS : Cette première rencontre a eu lieu. Nous étions trois et ce fût un très bon moment d’échange. Cela doit encore prendre forme, mais nous avons déjà pu profiter d’instants de partage de savoir, de partage de ressenti de chacun sur le travail et l’association, et même émettre une interrogation collective que l’on transmettra. Bref, je pense que ce type de rencontre était l’élément manquant de l’auto-formation.


0 vue

Salaire à Vie

Association loi 1901

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
Logo ASAV.jpg