Un SMIC. Dès 18 ans. À vie. Sans condition.

Parce que nos vies ne peuvent plus dépendre du marché de l'emploi, des aléas de la conjoncture économique, sanitaire, et climatique, nous devons sécuriser un premier niveau de salaire, à hauteur du SMIC dès la majorité. Celui-ci sera versé par la Sécurité sociale, comme sont versées actuellement les retraites. Tout en éradiquant la misère sociale, nous reconnaissons ainsi la participation de tous au fonctionnement de la société.

UN salaire POUR TOUS ET TOUT LE TEMPS

Que nous soyons étudiants, en recherche d'emploi, en activité professionnelle, en congé, en arrêt maladie, engagé.e.s dans la sphère domestique, associative ou politique, ou encore à la retraite, un salaire inconditionnel doit couvrir toutes les périodes de la vie. Nous sommes tous interdépendants et participons tous d'une façon ou d'une autre au fonctionnement de l'économie. A ce titre nous devons tous recevoir un salaire qui garantisse la dignité sociale de chacun.

Une nouvelle étape

dans la construction sociale du salaire

Le salaire contient déjà les congés payés, la retraite par répartition, la couverture maladie,

les allocations familiales, les indemnités chômage, la formation... maintenant le PNSI.

étudier

c'est travailler

Etudier, c'est travailler au remplacement des générations précédentes. C'est se former pour améliorer la société de demain par l'acquisition de 

connaissances, mais aussi en les questionnant. 

Faire vivre un savoir et un savoir-faire est un travail qui doit être reconnu par un salaire inconditionnel afin d'accorder son autonomie à la jeunesse et à tous ceux qui s'y consacrent plus tardivement. Sans salaire pour étudier, il n'y a pas d'égalité devant la connaissance.

Reconnaitre

le travail invisible

Le travail, ce n'est pas seulement avoir un emploi. Nous travaillions tout le temps, mais la part de ce travail n'est pas reconnu, il reste invisible économiquement. Il n'est pas rémunéré. Pourtant il participe de la création de valeur quotidienne. C'est pourquoi un salaire inconditionnel, en répartissant la richesse, n'est pas un revenu de transfert, ni une allocation de solidarité. Il reconnaît un statut de producteur dès la majorité civile.

Ce n'est pas parce que nous pouvons travailler 

que nous percevons un salaire,

c'est parce que nous percevons un salaire

que nous pouvons travailler.

Actuellement il n'y a pas de salaire sans emploi,

demain un salaire garanti permettra le travail de tous.

Une économie

coopérative

et solidaire

En privant un individu des ressources nécessaires à son existence, nous privons la société d'un élément constitutif de son développement. Car personne n'est inutile et chacun a droit à la dignité sociale d'un premier niveau de salaire. 

Nous avons besoin de tous et tous ont besoin d'un salaire inconditionnel pour faire société.

Le PNSI reconnait la solidarité entre producteurs quel que soit leur rôle dans la coopération sociale.

à chacun

ce qui

lui revient

En emploi ou hors emploi, chacun de nous contribue à sa manière, au fonctionnement de l'économie. Toute production n'est jamais qu'une production sociale. Travail étudiant, travail domestique, travail citoyen, digital labor, travail associatif, etc... la division du travail dépasse largement le cadre de l'entreprise et la participation de chacun à la création de valeur n'est pas mesurable. 

C'est pourquoi le PNSI, ne fait qu'attribuer à chacun une partie de ce qui lui revient dans la richesse globale.

Graphique PNSI.png

Pas un revenu universel,

un salaire inconditionnel

Nous n'avons pas besoin d'un revenu universel ou de base qui se présente comme un complément de revenu, d'une allocation qui vienne compenser le déficit des salaires, mais bien d'un salaire pour tous et tout le temps qui reconnaisse notre participation à la création de valeur quel que soit notre statut. C'est la construction sociale du salaire qu'il faut parfaire et l'étendre à toutes les périodes de la vie adulte. Actuellement, le salaire inclut les congés, les arrêts maladie, le chômage, de la formation, les allocations familiales et la retraite, il doit maintenant franchir une nouvelle étape en incluant l'ensemble des cycles de vie dès la majorité. Avec le PNSI nous sécurisons le socle de toute vie sociale.

un enjeu social

et écologique 

Une réponse concrète à l'urgence de la crise

Tous producteurs libres 

d'améliorer son salaire

dans l'activité professionnelle

de son choix.

Sécuriser un niveau de vie

pour une consommation

responsable et une meilleure

hygiène sanitaire.

Une nouvelle étape dans

la cotisation sociale 

qui prend en compte

toutes les périodes de la vie.

Un levier écologique

Parce que le salaire inconditionnel est une reconnaissance de la production de valeur en dehors de la sphère marchande, il est indispensable à la transition écologique.

Visuel PNSI.jpg

changer la vie

Mon niveau de vie est sécurisé avec le PNSI, je peux me consacrer à une activité professionnelle utile socialement et responsable écologiquement et améliorer mon premier niveau de salaire au SMIC.

En investissant dans le capital humain, le PNSI permet le développement personnel au bénéfice de tous.

Des vertus économiques

Le PNSI, c'est injecter de la monnaie directement auprès de la population qui en a la plus besoin et qui sera donc remise dans le circuit économique par le biais de la consommation. C'est relancer la demande en stabilisant le marché intérieur pour la productions locale, bio, paysanne, artisanale, les PME, etc... C'est le socle sur lequel doit se bâtir les réponses à l'urgence écologique pour un nouveau modèle de développement.

POSez VOS QUESTIONS

Le PNSI vous intéresse. Vous avez besoin d'éclaircissements, de précisions. L'association Salaire à Vie répond à toutes vos questions.