L'association Salaire à vie

a pour objet de promouvoir un projet de société fondée sur un mode de production non capitaliste impliquant :

  • la  généralisation du salaire à vie pour chaque habitant adulte

  • La mutualisation de la valeur ajoutée qui financera les salaires ainsi que les investissements productifs par subvention

  • La copropriété d’usage des moyens de production

Dans le cadre de la société capitaliste actuelle, nous soutenons :

Un Premier niveau de salaire inconditionnel

Pour tous - à vie - sans conditions

SE SERVIR DU DÉJÀ-LÀ

La société du Salaire  à vie n'est pas une utopie abstraite
mais la traduction concrète des avancées sociales
à l’échelle de la société toute entière.

ÉTENDRE LA COTISATION SOCIALE

MAÎTRISER L'INVESTIS

-SEMENT

INSTITUTIONS CAPITALISTES VERSUS 

INSTITUTIONS SALARIALES

ACTUALITÉ 

Bernard Friot : «Les capitalistes ont besoin des travailleurs mais pas le contraire»

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous qu’une minorité de 1% contrôle la totalité des richesses mondiales ? D’après vous, comment combattre cette oligarchie qui gouverne le monde ?

Bernard Friot : Le fondement de la puissance économique est l’exploitation du travail d’autrui. Le pouvoir sur l’argent n’a sa source que dans le pouvoir sur le travail. Je n’utilise pas la problématique des 99% face au 1% ou du peuple face à l’oligarchie, mais celle des travailleurs face à la bourgeoisie capitaliste qui dirige le travail. C’est la conquête de la souveraineté sur le travail par les seuls travailleurs qui permettra d’en finir avec les insolentes accumulations de richesses dans quelques mains. Cela suppose que les travailleurs ne forgent plus leurs chaînes en acceptant de confier la direction du travail à la bourgeoisie. Tant que les travailleurs ne se passeront pas du capital pour produire, tant qu’ils ne définiront pas eux-mêmes ce qu’ils produisent et comment, tant qu’ils feront appel au crédit pour financer l’investissement, tant qu’ils ne seront pas propriétaires des instruments de production, tant qu’ils confieront leur destin de travailleur au marché du travail ou à celui des biens et services, les inégalités se creuseront, et d’autant plus vite avec la globalisation financière du capital. 

Pour lire la suite:

https://www.algeriepatriotique.com/2021/09/04/interview-bernard-friot-les-capitalistes-ont-besoin-des-travailleurs-les-travailleurs-nont-pas-besoin-des-capitalistes/

Le salaire à vie

LA COTISATION SOCIALE, C'EST RÉVOLUTIONNAIRE

Les cotisations sociales représentent 45% du salaire total, autrement dit nous avons déjà socialisé près de la moitié des revenus du travail. Alors pourquoi ne pas socialiser l'intégralité ? Une caisse verserait les salaires comme aujourd'hui nous versons les retraites. Une autre financerait le secteur public et l'extention de la gratuité. Une troisième caisse serait consacrée aux investissements utiles à la société, autrement dit financerait la créations d'entreprises individuelles ou collectives dans le secteur marchand des biens et des services.

LA SÉCURITE SOCIALE

Comment ça marche ?

LIBÉRONS LES EMPLOYEURS

PAR LA COTISATION SOCIALE

cotisation sociale video.PNG

NdR : il semble que que les chiffres donnés ici concernant la répartition salaires/profits ne soient pas exacts. La vidéo parle de 800 Md de profits mais ils se situent plutôt entre 450 et 500 suivant qu'on en soustrait les dividendes aux actionnaires ou pas.

La sécurité sociale alimentaire